Les Jeeps ex armée française

 au Sénégal

 

Comme l’indique leur marquage tactique, ces jeeps étaient affectées au programme RECAMP (REnforcement des Capacités Africaines de Maintien de la Paix).

 

Le programme RECAMP représente la contribution française à la réflexion onusienne de renforcer les capacités de l’Afrique en matière de maintien de la paix dans le cadre d’opérations mandatées par les Nations unies sous l'égide de l'Organisation de l'Unité africaine (OUA). Il a été présenté en 1998 au sommet Afrique-France du Louvre.

Son originalité repose sur la mise à leur disposition par des pays "donateurs" de matériels (entre autres) préalablement prépositionnés en Afrique. Partant de ce principe, l'armée française avait positionné depuis le mois de janvier 1998 à DAKAR, un équipement (véhicules de transport, armements et moyens de transmissions) d'un bataillon africain de maintien de la paix et un hôpital de campagne. Ce matériel a d’abord été utilisé lors de l'exercice multinational "Guidimakha" (février 98) au Sénégal et a ensuite servi à équiper une partie de la Mission des Nations unies en République centrafricaine (MINURCA), déployée dans le cadre de l'application des accords de Bangui. Source : http://www.diplomatie.gouv.fr/

 

▼ DAKAR 2006 : les jeeps ex RECAMP « démobilisées » - cliquez sur chaque image pour l’agrandir (photos Denis JOLAS) ▼

 

Une fois démobilisées, ces jeeps ont fait le bonheur de passionnés (n’est-ce pas Denis ?) mais certaines ont poursuivi une vie professionnelle au sein de la société Rêves d’Afrique.

 

9 juillet 2006