Les plaques de refection

des ERGM automobiles

 

 

 

Pour la plupart, les jeeps de tous types ont été reconstruites à l’ERGMau de La Maltournée. C’est tout naturellement cette plaque que l’on retrouve le plus souvent. Elle est le plus souvent rivetée au dessus et à gauche de la plaque de la plaque d’instructions.

 

Vient ensuite l’ERGMau de Clermont-Ferrand qui avait pour habitude de riveter sa plaque sur la planche de bord au dessus et à droite de la porte de la boite à gants (photo Denis J.).

 

On trouve plus rarement d’autres plaques provenant d’autres ateliers du matériel.

 

Quelques exemples :

- Etablissement Régional du Matériel d’Oran, Algérie (1954)

- Etablissement Général du Matériel de Kassar-Saïd, Tunisie (1955)

- Etablissement Régional du Matériel de Constantine, Algérie (1957)

- 251e B.R.M. de Kaiserslautern, FFA (1957).

- Centre de Réparation Auto Sud (CRAS) de Friedrichshafen. Plusieurs modèles : CRAS sans date / CRAS (1962)

- atelier détaché du matériel de Nice (1964)

- magasin d’approvisionnement du matériel (MAM) de Castres (1964). Il existait aussi un magasin à Angoulême.

 

A noter que les plaques ci-dessus concernent des M201 reconstruites par l’armée de terre. L’armée de l’air possédait aussi des ateliers de réparation de l'armée de l'air (ARAA).

 

 

Voir à la suite le chapitre sur les plaques d’indication de pression de gonflage des pneus

 

6 novembre 2016