Les plaques d’instructionS HoTchkiss

 

 

A la différence des jeeps d’origine US dotées de trois plaquettes d’instructions (sélection des rapports de boites, nomenclature du véhicule et vitesses limites), les M201 ont une plaque unique dès l’origine qui regroupe ces informations.

 

 

plaque d’instructions HOTCHKISS 24V►

◄ plaquettes d’instructions WILLYS   (photo Andrew Carter) ►

 

Il existe plusieurs modèles de plaque « constructeur » sous les références

-         F-HO85440 pour les 6V

-         F-HO88470 pour les 24V

 

Les modèles « double commande », « suspension renforcée » et « SAHARA » adoptent les plaques de leur voltage.

 

A noter que d’après le MAT3541 (MAT3310), les plaques d’instruction 6V sont vissées (vis TR n°6-32 x 5/16 + écrou H + rondelle Grower) alors que les plaques 24V sont rivetées (rivet tubulaire, 2 pièces, tête bombée, 2,7x6).

 

▼ cliquez sur chaque image pour l’agrandir ▼

Plaque 6V du 1er modèle (1955 à 1956 ou 1957). Elle porte les mentions

WILLYS-OVERLAND modèle MB (6V)

(moteur à distribution par pignons)

construite sous licence par : HOTCHKISS-DELAHAYE

type M201

Photo Régis RIQUET ►

 

Plaque 6V du 2e modèle (1956 ou 1957 à 1960). Elle porte les mentions

« JEEP »

HOTCHKISS-WILLYS (licence WILLYS MOTORS Inc)

construite par : HOTCHKISS-BRANDT (Paris)

type M201 (6V)

(moteur à distribution par engrenages)

Photo Oliver BEDIOT ►

 

Plaque 24V du 1er modèle (1960-67). Elle porte les mentions

« JEEP »

HOTCHKISS-WILLYS (licence WILLYS MOTORS Inc)

construite par : HOTCHKISS-BRANDT (Paris)

type M201 (24V)

(moteur à distribution par engrenages)

A noter que les indications de gonflage disparaissent.

Photo Andrew CARTER ►

 

Enfin, il existe une plaque d’instruction 24V d’un 2e modèle. Elle porte les mentions

« JEEP »

constructeur HOTCHKISS

type M201 24V

 

 

Photo Emile PROTZ ►

 

A différence des trois autres plaques, cette dernière ne semble pas être une plaque d’origine mais plutôt une plaque de réfection fournie par HOTCHKISS. L’entête « Ministère des Armées » apparaît. Indications de poids, de vitesses maxi, de lubrifiants différent des plaques 24V du 1er modèle. Enfin, il n’y a d’emplacement destiné à la frappe du numéro de série ce qui nécessite une plaque spécifique. Ainsi, la photo ci-dessus concerne une M201 6V de 1957 reconstruite en 24V en 1969. Le numéro de série (3000) est alors frappé sur la plaque de l’ERGMau de La Maltournée.

 

Les dates des différents types de plaque sont fixées approximativement d’après les dates de production et les éléments suivants :

-         La date des plaques 6V est attribuée en référence à la fusion HOTCHKISS-BRANDT qui intervient en 1956.

-         la plaque 24V du 1er modèle est celle définie par le MAT3341 et le MAT3339 (octobre 1960). La plaque 24V du 2e modèle illustre le MAT2835 (édition 2.0 de 1974).

 

Voir à la suite le chapitre sur les plaques d’instructions après réfection.

 

 

30 avril 2006