Les armes antichars

sur jeep :

le missile MILAN

 

Cliquez sur chaque image pour l'agrandir

(photos John RODDAM)

 

La M201 n° 18527 « MONT-DIEU » en photo ici a été convertie en M201 MILAN le 30/11/1976. Elle appartient à Steve et Susannah ROSSAL (GB). Son histoire racontée par John RODDAM.

Son identification et des photos complémentaires sont disponibles sur le site d’Andrew CARTER.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

16 janvier 2005

 

Le missile MILAN a été développé par la France (Nord-Aviation) et l'Allemagne (MBB) à la suite d’un accord de coopération de 1962 dans le cadre du programme Euro­missile.

 

Après des essais opérationnels à partir de 1971, le missile MILAN a commencé à être déployé dans l’armée française à partir de 1973 en remplacement du missile ENTAC.

 

Le missile MILAN (Missile d’Infanterie Léger ANtichar) est un engin à système de guidage semi-automatique filoguidé. Stabilisé par rotation lente, le MILAN est guidé par infrarouge et est utilisable de jour comme de nuit.

 

Le support de tir consiste en un trépied à hauteur réglable lorsque le missile est utilisé à terre. Ce trépied est remplacé par un affût monopode formant griffe de fixation du Milan lorsqu’il est embarqué. L’affût supporte un viseur optique et un système de contrôle de tir (commandes de tir et de réglages en site et azimut). Le missile est tiré à partir d’un tube de lancement formant en même temps emballage de stockage et de transport. Le missile est guidé sur toute sa trajectoire par un dispositif utilisant le rayonnement infra-rouge émis par un traceur. Les ordres sont transmis par le fil de guidage.

 

Caractéristiques (MILAN 1)

Type : missile antichar transportable

Guidage : télécommande automatique infrarouge par fils – suivi optique de la cible – suivi infrarouge du missile – contrôle par déviation de jet

Propulsion : à base de propergols liquides – lancement par générateur de gaz à partir du tube

Ogive : à charge creuse

Pénétration : cible triple OTAN à 65° : 352mm – probabilité d’atteinte de 95%

Dimensions du missile : l = 0,77m – diam.  = 9 cm – envergure = 27 cm

Poids en ordre de tir : missile (11,5 kg) – poste de tir et trépied (15,5 kg)

Portée : 25 m jusqu’à 2000 m

Vitesse maximale : environ 200m/sec

Durée du vol : 7 s (1000 m) – 12,5 s (2000 m)

Constructeur : Euromissile (groupe EADS), France, Allemagne

 

**********

 

La conversion des jeeps a commencé à l'E.R.G.M. de La Maltournée en avril 1976. Les principales modifications portaient sur :

* la suspension renforcée ;

* la roue de secours et le jerrican montés sur le côté droit pour laisser la place à l'arrière pour le rack porte-missiles (contenance de 3 missiles) ;

* le déplacement vers le haut sur l’aile droite du décontaminateur (pour laisser la place au jerrican) ;

* le doublement des pare-chocs arrières pour compenser le porte à faux du rack porte-missiles ;

* le démontage de la banquette pour laisser la place au système MILAN et à deux sièges (l'un fixé derrière le siège conducteur avec poignée de maintien soudée au dos du siège conducteur, le 2e solidaire du mât de tir) ;

* un support de filet de camouflage est boulonné entre la calandre et le pare-choc avant.

 

Photos de gauche : John RODDAM. Pour d’autres détails sur la M201 Milan n°18527.

 

Photo de l’affût monopode : Emile PROTZ

 

Autres photos et illustrations : JLM -

 

Bibliographie

Jeep : la version lance-missile !, LEROUX Michel in Passion 4x4, n°23, décembre 1996, pp.20-21

Fiche EMA : 2224-14 (M201 24V MILAN BT/1206 et 1246)

BT1206 : 23 avril 1976 Transformation de la V.T.C. ¼T en JEEP type MILAN

BT1246 : 11 février 1977 (Adaptation de la collection MILAN sur la V.T.C. ¼T)

 

Pour en savoir plus sur le missile MILAN :

Le Milan au combat, MERCILLON Patrick, éditions ETAI, 1997, 176 p.

Missile anti-char MILAN, X in DEFENSE interarmées, n°15, 1977

INF401-5, 1965 « règlement sur l’armement de l’infanterie » - 5e partie « les armes antichars », titre VI