Identification et RECONNAISSANCE

par JLM et Eric besson

 

 

Ce chapitre n'aborde que les M201 "standards" en 6V ou 24V. Pour les modèles spéciaux et l'évolution de la M201 en cours de production, voir la rubrique "Les versions d'usine et les évolutions techniques". Tout ajout ou remarque seront les bienvenus.

 

Ce chapitre ne détaille pas non plus les différences entre les Willys MB et les Ford GPW mais seulement ce qui distingue la M201 de ses deux ancêtres. Par définition, les M201 sont très proches des MB puisque construites sous licence. Les différences portent sur les améliorations ou évolutions techniques qui distinguent la M201 de la MB (ex. : culasse, boites de vitesses, embrayage renforcés, etc.) ou sur la production proprement dites (fournisseurs de marque française ou produisant en France, techniques de production et d'assemblage modifiées, etc.).

 

De nombreuses pièces détachées sont marquées WOF (pour Willys-Overland France) comme par exemple la culasse et le cache du thermostat. La présence de ce marquage ne suffit pas à caractériser pour autant une M201 car ces pièces ont aussi été utilisées en ERGM pour la réfection des Willys, GPW et autres VLTT puisque Hotchkiss a depuis 1952 un accord exclusif pour la fabrication et la commercialisation des pièces détachées pour jeeps.

 

1) les châssis, suspensions, transmissions, roues et pneus

 

les numéros portés sur le châssis : la M201 est particulièrement riche à cet égard. Le MAT 3310 (catalogue de pièces détachées pour la voiture de liaison de 1/4 de tonne - HOTCHKISS type M201 4x4 - tous modèles) énumère 4 numéros pour identifier une M201 (moteur et carrosserie étaient aussi numérotés). Ecrit par votre serviteur, un fichier (en français et anglais) permet de repérer les différents marquages d'une M201 et de compléter une fiche d'enregistrement à retourner à Andrew CARTER et à moi-même.

 

  : "le numéro de série de châssis donné par l'Armée se trouve frappé sur la partie supérieure de l'extrémité avant du longeron droit du châssis ainsi que sur la plaque d'instructions. Ce numéro est celui qui détermine les tranches de véhicules pour lesquels seules certaines pièces sont valables dans ce catalogue" (ex. : 19990).

"le numéro de sortie de chaîne donné par la Société HOTCHKISS est frappé au niveau de la fixation AV du moteur sur la partie supérieure du longeron gauche" (ex. : 21968).

 

 

"le numéro matricule militaire figurant sur les plaques de police est également frappé sur la face extérieure de l'extrémité arrière du longeron droit" (ex.  221 4431).

 

"le numéro frappé sur la face extérieure de l'extrémité avant du longeron droit est le numéro de série du cadre de châssis" (ex. : MV 11216). 

 

A noter que la ou les lettres qui précèdent le numéro de série du cadre de châssis ont une signification :

-          M : châssis standard 6V, MV : châssis standard 24V

-          MS : châssis Sahara 6V, MVS : châssis Sahara 24V.

Il est vraisemblable que les châssis des M201 « double commande » ou « suspension renforcée » soient eux aussi identifiés par un lettrage particulier.

 

les autres différences

 

M201

MB / GPW

- jantes à voile plein

- jantes à voile plein sur les toutes premières Willys (jusqu’au n° de série 120700) puis jantes de combat démontables.

lames de ressort : 10 à l'avant, 11 à l'arrière (sauf « suspension renforcée » et Sahara.

lames de ressort : 8 à l'avant, 9 à l'arrière puis 10 à l'avant, 11 à l'arrière à partir du 28 août 1944.

renfort AV de châssis (24V seules)

- pas de renforts

- voir rubrique Pneumatiques. et ci-dessous

- pneus « Military »

- barres de directions réglables

- barres de directions non réglables

- crochet d’attelage sécurisé par une goupille

- crochet d’attelage sécurisé par une goupille

 

 

2) la caisse

 

M201

MB / GPW

poignées métalliques sur pare-brise

- cales de capot

- emboutissage de calandre peu prononcé à la base et au sommet des échancrures verticales (10)

- emboutissage de calandre prononcé

- avancée prononcée (35 mm) du capot sur la calandre (11)

- avancée réduite du capot sur la calandre

instructions sur une plaque unique fixée sur la boîte à gants

- instructions sur trois plaques fixées sur la boîte à gants

- un numéro de caisse est frappé au dessus du filtre à essence

- il y a eu 3 types de caisse :

1/ ACM I (caisse dite WILLYS) numérotée sur le coté extérieur du renfort triangulaire gauche

2/ FORD non numérotée.

3/ ACM II (caisse dite composite, en vigueur pour les 2 fabricants a/c de janvier 1944) numérotée sur la tranche du renfort triangulaire gauche.

- liaison pare-brise / caisse antiparasitée (tresse)

- pas de tresse d'antiparasitage

- pas d'encoche au tableau de bord (8)

- encoche au tableau de bord (entre les feu droit d'éclairage des compteurs et la poignée de frein à main)

- renforts latéraux de caisse (au droit de l'échancrure verticale des portes) formant un angle (2)

- renforts latéraux de caisse légèrement courbes (parfois fixés au plancher par un boulon ?)

renforts de panneaux arrière au droit des coffres de rangement droit et gauche

- pas de renforts

- supports moteur soudés

- supports moteur rivetés et soudés (FORD) ; soudés uniquement (WILLYS).

- supports d'antenne renforcés par une plaque latérale à 4 boulons (3) sur les 24V.

 

- attaches de pare-brise montées sur cales (5)

- absence de cales

- charnières de capot à 13 entailles

- charnières de capot à 9 entailles

- catadioptres circulaires à large embase (4 trous) (4)

- catadioptres de différentes formes mais à embase étroite

- Caisse, en bas à gauche côté intérieur, un élément soudé faisant masse avec le même élément fixé sur le tableau de bord

 

- Pare-brise :

  • sur les montants gauche et droit, la pièce qui tient le papillon de verrouillage du cadre intérieur (les vitres) s'enroule en formant un demi-rond sur le montant
  • la poignée soudée sur le cadre intérieur du pare-brise est droite et emboutie
  • les vitres sont en verre Sécurit

 

  • absence de drains

 

  • la dite pièce qui tient le papillon de verrouillage du cadre intérieur présente une forme verticale droite et non en demi-rond
  • la poignée est repliée vers le haut

 

  • les vitres sont formées d'une feuille transparente (plastique ?) entre deux feuilles de verre
  • les pare-brises US comportent à droite et à gauche du tablier extérieur des drains

- aucun trou de fixation des demi portes en toile

- 7 trous

 

 

3) Electricité, moteur, instrumentations et accessoires

 

De manière générale, si la présentation générale du poste de pilotage est la même que les Willys, elle en diffère par nombre de détails (absence d’encoche au tableau de bord, types de commutateurs, interrupteur de BO, interrupteur d’essuie-glaces, contacteur électrique d’essuie-glace avec le pare brise, absence de clef de contact, présente sur les premiers modèles US, inverseur lanterne-phare typique de la M201, coupe-circuit sur la 24V, etc.). Sont aussi présentés dans ce tableau les principales différences entre les M201 6V et M201 24V, les 6V étant naturellement les plus proches des Willys.

 

M201

MB / GPW

- carburateur SOLEX 32PBIC

- carburateur CARTER ou ZENITH

plaque constructeur sur le moteur

 

- contacteur de démarrage au tableau de bord (7) sur les 24V (au pied pour les 6V)

- contacteur de démarrage au pied

- double courroie d’entraînement de la dynamo sur les 24V {16} (simple pour les 6V)

- simple courroie d’entraînement de la dynamo

- deux batteries sur les 24V, une seule sur les 6V

- une seule batterie

- Filtre à air sur l’aile gauche du compartiment moteur sur les 24V {17}, près du filtre à essence sur les 6V

- Filtre à air près du filtre à essence

- équipements de marques françaises et accessoires différents. Ex. : klaxon de marque FERSON sur les M201 6V ou MIXO type Dynamic (13) sur les 24V

- équipements et accessoires U.S.. Ex. : klaxon conique de marque SPARKS-WITHINGTON, etc.

- compteur de vitesse (avec tripmaster) gradué en kilomètres (9)

- compteur de vitesse gradué en miles

- indicateur de température gradué en degré Celsius (9)

- indicateur de température gradué en degré Fahrenheit

- indicateur de pression gradué en kg/cm² (9)

- indicateur de pression gradué en lbs/In²

- volant en bakélite noire à branches épaisses (1)

- volant kaki à branches fines (modèle le plus courant)

- essuie-glaces commandés par un moteur électrique fixé sur le pare-brise et contacteur (12) au tableau de bord (sur la plupart des modèles, à défaut sur le moteur d'essuie-glaces pour les premières M201). La photo montre la tôle de protection du moteur et du mécanisme d’essuie-glaces

- essuie-glaces manuels ou à dépression

coupe-circuit sur les 24V situé côté passager sur le tablier avant sous la boîte à gants (NB : le protecteur d'interrupteur a été ajouté par la suite)

- absence de coupe-circuit

commutateur général d’éclairage

- modèle différent

- allumage blindé sur les M201 en 24V (bougies blindées {14}, allumeur {15}, etc.)

 

 

 

4) Les évolutions en cours de production et/ou de service

 

- rétroviseur extérieur de forme rectangulaire à la place du rétroviseur rond de début de série ;

- selleries et capote en vinyle, plutôt qu'en toile ;

- adoption de pneus de largeur 6,50, plutôt que 6,00 (pneus de marque Kléber V 10, Goodyear TRT, ou DUNLOP T29A) ; voir la rubrique Pneumatiques.

- changement de feu de black-out sur l'aile gauche (6) sur les 24 V au profit d’un feu plus anguleux (cf. BT n°509/AU du 15.10.64 « Mise en place d'un projecteur de black-out »). Sur les 6 V, le modèle est extérieurement identique au modèle US. ;

- arceau de sécurité sur certains modèles ; ce n’est pas d’usine (cf. BT n°11707 du 12.11.91 « Montage arceau et ceintures de sécurité. Améliorer la sécurité des personnels à bord ») - voir la rubrique Arceau de sécurité ;

- Diverses mises à jour de la conformité de l’équipement électrique des M201 (clignotants, stop de black-out) ont été apportées par différents bulletins techniques dont le dernier est le BT n°11306 du 08.08.90 « Aménagement de  l'équipement électrique. Mise en conformité avec le code de la route ». Ainsi, les feux clignotants fixés sur la calandre sont apparus avec le BT n°631/AU du 18.08.67 « Aménagement de l'équipement électrique pour le rendre conforme au code de la route ». Les feux clignotants à l’avant étaient obligatoires pour les jeeps équipées du bâchage complet ;

support de décontaminateur sur l'aile droite (cf. BT 645/AU du 29/08/68 « Montage de support de bouteille de décontamination chimique ».

- d’autres évolutions plus subtiles ont eu lieu au cours des années de service des M201, à ce sujet, voir la rubrique « les bulletins et fiches techniques ».

 

 

5) Le passage en ERGM (établissement régional de gestion des matériels)

 

Pratiquement toutes les M201 ont été reconstruites à l'ERGM de La Maltournée. Après reconstruction, un numéro MALT leur était attribuée sous forme d'une plaque soudée à l'intérieur du châssis. Une autre plaque fixée sur la porte de la boite à gants au dessus de la plaque d'instructions précisait la date de reconstruction et le numéro de châssis  du véhicule. Le numéro MALT a été attribué à toutes les jeeps reconstruites à la MALTOURNEE, M201 comme US, avec la même série de numérotation.

 

D’autres ERGM ou ateliers de maintenance ont participé à la reconstruction des M201 comme l’ERGM de Clermont-Ferrand ou les MAM (Magasin Atelier du Matériel) de Castres ou d’Angoulême après la fermeture de La Maltournée.

 

Les M201 de l’armée de l’air était entretenue dans les ARAA (atelier de réparation de l'armée de l'air).

 

Attention à ne pas confondre une M201 avec une Willys MB ou une Ford GPW reconstruites en 24V (VLTT US ITM).

 

6) Bibliographie

 

Willys, Ford, Hotchkiss, spot the differences, ASKEW Mark in JeepWorld n°22, juillet 2000, p.26-32

Willys MB, Ford GPW, ou Hotchkiss M 201 ? (en 39 différences), COHEN Robert & FINE Alain in VMI n° 31, mars 1989, pp.26-31

 

 

22 avril 2016