Camp de la senia 1958-60

 

 

François SCHEIDBACH (décédé en 2009) a effectué son service militaire en Algérie du 2 décembre 1958 au 3 décembre 1960. Marin civil, il a servi comme Matelot Mécanicien au camp de la Sénia près d'Oran. Ce camp avait servi à l’armée américaine comme dépôt de matériels pendant la seconde guerre mondiale.

 

Le camp de La Sénia dépendait du 260e BRM (Bataillon de Réparation du Matériel ou BMRG – bataillon du matériel de réserve générale). Ce 260e BRM avait été créé le 23 mai 1956 au Fort de Vancia (Ain) et a été remplacé le 1er août 1959 par le Groupement de Gestion et de Réparation. La Sénia abritait durant les années 1957-1960 deux compagnies du 260e BRM :

-          la 363e CLRA (Compagnie Lourde de Réparation Automobile) créée le 1er mai 1957 par changement d’appellation de la 307e CMRA (Compagnie Moyenne de Réparation Automobile) créée au Fort de Vancia le 23 mai 1956 ;

-          la 666e CGP (Compagnie de Gestion de Parc) créée le 1er mars 1957 par changement d’appellation de la 560e CTM (Compagnie de Triage du Matériel) créée à Vernon (Eure) le 10 juillet 1956.

 

La Sénia était un camp inter-armes (Terre et Marine). Le camp était commandé par un colonel de l'armée de terre. L'armée de Terre gérait le parc et le camp. Ses ateliers réparaient : des chars, des transports de chars, des engins lourds, des camions des half-tracks provenant de la région Oranie.

 

La 363e CLRA comprenait un détachement de la Marine (dépendant de la 4e Région Maritime), d’environ 60 à 70 hommes (officiers, sous-officiers et marins). Le journal des marches et opérations de la 363e CLRA mentionne à la date du 8 octobre 1957 : « arrivée du détachement de la Marine comprenant 1 ingénieur de 1ère classe, 12 officiers et 50 quartiers-maîtres et matelots » sous les ordres l'Ingénieur-Mécanicien Principal Palluel. Ce détachement réparait les véhicules de la Marine de la région Oranie mais aussi les véhicules légers de l'armée de Terre.

 

Commandement

 

Colonel (Armée de Terre)

ê

 

 

Direction technique du matériel

 

Armée de Terre

ê

 

-                      identification du matériel

-                      évaluation de la réparation

-                      déclassement, vente aux Domaines

-                      gestion du parc (neuf et usagé)

-                      répartition aux différents ateliers

-                      direction technique (contrôles)

ê

è

ê

363e CLRA (détachement Marine)

 

363e CLRA et 666e CGP Terre

Jeeps (US, Delahaye)

Dodge tous types

Véhicules civils et Amirauté

Amphibies (BAN Arzew)

 

 

Ces deux compagnies se partageaient les

- Poids lourds (GMC, Citroën U55, Simca, Berliet, Diamond T, etc.)

- Engins de combat (chars, half-track, EBR Panhard, etc.)

 

ê

 

ê

Contrôle Marine

 

Contrôle Terre

ê

 

ê

Remise à la disposition

 de la

Direction technique

 

 

Le détachement Marine de la 363e CLRA fonctionnait comme un atelier autonome. Le bureau technique Marine était sous les ordres de l’Officier de Marine en Second. Les ateliers magasin, mécanique, carrosserie, électricité, bourrellerie, peinture étaient sous la responsabilité d’un Second-Maître assisté d’un Quartier-Maître, le service de contrôle sous la responsabilité d’un Maître, d’un Second-Maître et d’un Quartier-Maître (mais le plus souvent d’un Second-Maître et de deux Quartier-Maîtres). L’atelier de mécanique occupait tout un hangar à raison de 2 alvéoles pour les 4 équipes de mécaniciens (un Second-Maître, un Quartier-Maître et 4 à 5 hommes d’équipage). Chaque alvéole pouvait accueillir 2 jeeps.

 

 

Le tableau ci-dessous présente quelques photos prises par François SCHEIDBACH Cliquez sur l'image pour obtenir une vue agrandie. En italique figurent les commentaires personnels de François SCHEIDBACH.

 

 

Cette vue du camp représente environ 1/10e de sa grandeur. Les bâtiments de la Marine sont les premiers à droite (les deux face à face).

 

 

Une Willys ou une Ford à l'essai ! Toutes les jeeps portent le matricule W363 à la place de l'immatriculation. F. SCHEIDBACH est au volant.

Les jeeps ne sont pas immatriculées, par contre, elles portent un écriteau W363 : celui-ci sert d'immatriculation provisoire pour les essais après réfection :

 

- W : immatriculation provisoire des garages (encore en vigueur) actuellement ;

- 363 : issu des ateliers de la 363e CLRA.

 

 

 

 

l'heure de la bière.

 

F. SCHEIDBACH est au volant d'une Willys. A noter, les pneus, la présence d'une jante de combat à l'avant et d'une jante classique à l'arrière.

"Ma 8e Jeep, vendredi matin aux essais (10 avril 1959), je n'en suis pas mécontent, je l'ai poussée à 95-100 km:h"

 

 

Second contrôle : le Second-Maître LEGUERZIDER est au volant de la même Willys que précédemment.

 

 

Essais de jeeps

 

Source et photos : François SCHEIDBACH 2002-2003

Autre source : Service Historique de l’Armée de Terre – Vincennes – juin 2003

 

 

17/08/2003